Celle de Marcel

Hitler veut supprimer les frontières que le traité de Versailles avait imposées à l'Allemagne.
A 5 heure le 1er septembre 1939, la Wehrmacht commence l'invasion de la Pologne.

En France la mobilisation n'est pas encore terminée…

Marcel mobilisé est envoyé dans les Ardennes. C'est bientôt la débandade, le sentiment d'avoir été vendu, Laval avait fourni des culottes à l'Allemagne, la rumeur disait avec  les hommes dedans.

Fait prisonnier, enfermé dans un camp sans nourriture…
Après un an passé en détention, il réussi à s'évader et regagner sa ferme en zone libre.

Entre temps Pétain avait capitulé…Vendu la France !

C'est le temps des Maquisards, barrages sur les routes action par ci par là, monter la garde autour du moulin de la Planche pour que le meunier puisse moudre un peu de grain, il fallait bien se nourrir, il y avait aussi les abattages clandestins de veaux et de cochons.

Il y avait  ceux qui profitèrent de la situation, déguisés en maquisards masqués, par la force des armes se firent remettre par la Ninie (la buraliste) du tabac et de l'épicerie.

Toujours il racontera la drôle de guerre, l'humiliation dans les camps de prisonniers, les maladies, les disparus.
Jamais jusqu'à sa mort il n'a put oublier.

Maudite soit la guerre | La grande guerre | La drôle de guerre  | Celle qui n'en été pas une !!! | Départ pour l'Algérie | Le Bled  | La Quille | Sommaire |